De l’électricité pour des millions de voitures électriques? C’est possible!

09 janvier 2020 07:01:46

Une économie d’électricité…

Elia, le gestionnaire du réseau belge, a récemment indiqué que la consommation d’électricité en Belgique avait baissé de 2,8 TWh, passant de 87,5 TWh en 2018 à 84,7 TWh en 2019. Cela représente une baisse de 3,2%.

… de quoi faire rouler beaucoup de voitures électriques!

Or, en Belgique, une voiture parcourt en moyenne 15.000 km par an. En comptant une consommation de 20 kWh pour 100 km, cela représente une consommation annuelle de 3.000 kWh par voiture par an.

Divisons l’économie réalisée en 2019 par ce chiffre:
2,8 TWh  / 3.000 kWh  = 2.800.000.000 kWh / 3.000 kWh = 933.333

Les 2,8 TWh économisés en 2019 auraient donc pu faire rouler 933.333 voitures pendant toute une année!

Et cette électricité est de plus en plus verte!

Elia communique également que, sur l’année, 11,52 TWh ont été produits par l’éolien et le solaire.

Cela représente 13,6 % de l’électricité produite en 2019, et pourrait faire rouler 3.840.000 voitures électriques!

100% de voitures 100% électrique avec de l’électricité 100% verte, c’est possible!

Une fois de plus, ces chiffres démentent les rumeurs selon lesquelles rouler en voiture électrique nécessiterait de construire de nouvelles centrales nucléaires. Au contraire, la réduction de la consommation des autres utilisations et l’augmentation de la part des énergies vertes permettent de libérer suffisamment d’énergie. En continuant sur la lancée actuelle, il sera possible d’avoir assez d’électricité pour 100% de voitures 100% électrique avec de l’électricité 100% verte d’ici quelques années, un délai qui est suffisant.

L’intermittence de l’électricité renouvelable est surmontable

La seule limitation de l’éolien et du solaire, c’est l’intermittence de la production. Or, justement, les batteries de voitures peuvent fortement aider à lisser cette intermittence, grâce au concept de “Vehicule-to-Grid” (V2G):

  • En chargeant les batteries lors de la surproduction, notamment en cas de fort vent et/ou de grand soleil
  • En les déchargeant en partie en cas de sous-production, notamment en cas d’absence de vent et de soleil

Cela nécessite d’avoir un prix de l’électricité qui dépend dynamiquement des conditions de production, au lieu du simple compteur jour et nuit/week-end, de façon à inciter à l’acheter au prix bas en cas de production élevée et la revendre au prix élevé en cas de production basse, et d’installer chez les participants à ce système des compteurs intelligents permettant de guider la batterie et de calculer la tarification.

Le V2G n’est pas un rêve vain; des expériences concluantes ont déjà été réalisées en France, en Angleterre et en Italie, principalement avec Nissan, Mitsubishi et Renault.

La Sono Sion, dont la production vient de démarrer, est équipée de la charge bidirectionnelle de série.

A noter que la tarification des “prosumers” de panneaux photovoltaïques va dans la mauvaise direction puisqu’elle pénalise ceux qui partagent leur production d’électricité, qui est nécessaire pour permettre ce lissage… Les régulateurs régionaux ont encore beaucoup à apprendre!

Références

Communiqué de presse d’Elia: https://www.elia.be/fr/actualites/communiques-de-presse/2020/01/20200108_press-release_mix-electrique-2019

V2G: https://www.automobile-entreprise.com/Le-Vehicle-to-Grid-le-smartgrid-au,7936

Image par Markus Distelrath de Pixabay

3 réponses à “De l’électricité pour des millions de voitures électriques? C’est possible!”

  1. Par rapport à la légende urbaine qui prétend que faire rouler des millions de VE sera inégrable,
    leurs propagateurs ne savent sans doute pas qu’on pourrait valoriser
    « Les consommations énergétiques cachées des véhicules thermiques » :

    « La consommation d’énergie nécessitée pour la production, le raffinage, le transport et la distribution de la quantité de carburant que consomme une voiture thermique pour parcourir une certaine distance correspond à plus de la moitié de l’électricité utilisée par un véhicule électrique pour parcourir cette même distance. »

    Autre étude concordante :
    « il est nécessaire de consommer 6 kWh d’énergie pour raffiner un gallon (3,8 litres) d’essence ». et « les voitures thermiques françaises consomment d’ores-et-déjà 86% de l’énergie qu’elles consommeraient si elles étaient toutes électriques, avant même de « mettre le contact ». Autrement dit, la surconsommation si tout était électrique est de 10 TWh environ ! [en France] »

    ON POURRAIT DONC AFFECTER L’ÉLECTRICITÉ AINSI ÉCONOMISÉE POUR LES VE
    http://www.maccagnoni.eu/post/2015-01-les-voitures-electriques-et-la-production-electrique-francaise/#ps_vt

    En ce qui me concerne, sachant qu’un litre de carburant nécessite un kWh pour le produire, arrivant à une moyenne annuelle de consommation en VE de moins de 12 kWh (actuellement 8,8), je ne dépense encore moins d’électricité que ce qu’il fallu pour alimenter une voiture thermique en carburant (fabrication et transport) !
    http://www.automobile-propre.com/consommations-energetiques-cachees-vehicules-moteur-thermique/?fbclid=IwAR0rttIxSAT0h7fIrfPH2aCG99WlFePl7p_olD0GrVnYFROnBKDq9oiCUJM

    Il y a donc lau moins la moitié de cette électricité qui ne devra pas être produite en plus lorsque toute la mobilité sera totalement électrique.

  2. Et si on pensait sérieusement à placer des éoliennes là où il y a une vitesse de vent qui est double de celle de nos contrées, on produirait avec la même éolienne huit fois plus de kWh … et notre proposition étant le croissant MAROC-MAURITANIE-SENEGAL, il n’y aurait en outre pas le caractère intermittent puisque on est là au Sud de l’anticyclone des Açores et que le vent généreux y est permanent, jour et nuit été comme hiver ! Et même qu’avec les huit kWh ainsi produits verts, on peut en consacrer quatre pour développer l’Afrique (réduire ainsi fortement l’immigration) et ramener les quatre autres du côté de DOEL … où avec les pertes en lignes (10% sur ces quelque 3000 km), on en aurait plus de 3,5 … bien moins coûteux que le nucléaire et créateur de très nombreux emplois !
    Nous pouvons volontiers venir vous expliquer davantage notre projet ENERGIE VERTE asbl …

  3. Merci à AMPERE de nous permettre de nous exprimer car nous avons essuyé un refus du “forum nucléaire” qui nous paraît dès lors être davantage un endoctrinement qu’un forum … 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Vous acceptez de recevoir nos dernières informations par mail.

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact.

Ils nous soutiennent

Cociter
Enersol
Espace Pneus
EV-WALLUX
FFauve
Roulezecolo.com
ThePluginCompany
UCB