De quelles pastilles et vignettes environnementales faut-il se munir en Europe ?

24 octobre 2018 02:10:09

La zone basse émission couvrant toute la Région de Bruxelles est récemment entrée dans sa phase finale de mise en application : après une période de mise en route de 9 mois, où les contrevenants étaient simplement avertis, rouler avec une voiture polluante fait à présent l’objet d’une amende importante. A l’heure où plusieurs pays d’Europe ont introduit un système de pastille ou de vignette pour empêcher les voitures les plus polluantes de circuler dans les zones urbaines, c’est l’occasion de faire le point sur la situation des véhicules électriques.

 

Plusieurs pays d’Europe ont introduit des zones à basse émission dans leurs villes et agglomérations. Et le moindre qu’on puisse dire, c’est que la situation est confuse : en l’absence d’uniformisation européenne, ni la couleur (verte ou bleue pour les voitures électriques), ni la numérotation du niveau de pollution (croissante ou décroissante), ni la signalisation (souvent dans la langue du pays) ne sont identiques. Et celui qui circule dans toute l’Europe devra bientôt remplir son pare-brise de vignettes de tailles et couleurs diverses – en plus des vignettes autoroutières – ce qui n’aidera ni à l’adhésion du système, ni à son contrôle : comment s’assurer qu’une voiture peut circuler lorsqu’un autocollant bleu avec un numéro 4 est apposé à côté d’un vert avec un numéro 0 ?

 

Bien sûr, les véhicules électriques sont admis partout. Mais il serait bête de payer un PV à cause d’une vignette manquante. Voici donc un petit tour d’horizon pour en savoir plus…

 

Avant tout, un avertissement important: les prix peuvent atteindre des montants élevés lorsque des intermédiaires vendent les vignettes, parfois en se cachant sous des noms qui peuvent faire penser qu’ils sont des sites officiels, avec nom de domaine du pays concerné (par exemple: https://www.crit-air.fr). Faites donc bien attention !

 

En Belgique

Nom : LEZ (Low Emission Zone)

Situation : Les zones se trouvent pour l’instant à Bruxelles (toute la Région est concernée, sauf le ring) et à Anvers. A Gand, ce sera applicable dès 2020. Le contrôle se fait par lecture de la plaque d’immatriculation à partir de caméras. Aucune démarche n’est donc nécessaire pour les voitures immatriculées en Belgique et, à Anvers, pour les voitures immatriculées aux Pays-Bas.

Signalisation de zone :

Coût de l’amende : 350 € (tarif à Bruxelles) si on roule avec une voiture non autorisée

Site d’information pour Bruxelles : https://lez.brussels/. Les étrangers peuvent y faire enregistrer gratuitement leur voiture.

Site d’information pour Anvers : https://www.visitantwerpen.be/fr/arriver-a-anvers/zone-faibles-emissions

Site d’information pour Gand : www.lez2020.gent

 

Au Luxembourg

Aucune zone de ce type n’existe au Grand-Duché pour l’instant. A Luxembourg-ville, le choix s’est porté sur des mesures favorisant les mobilités douces : transport public de qualité, promotion de la marche et du vélo…

 

Au Pays-Bas

Pour l’instant, les zones à basse émissions s’appliquent uniquement aux camions à moteur diesel.

Mais la situation va évoluer. Par exemple, la zone de Maastricht devrait couvrir les voitures et camionnettes en 2019. La ville étudie la possibilité d’utiliser un système d’autocollant comme en Allemagne. Première uniformisation en vue ? A suivre…

Nom : Milieuzone

Site : https://www.milieuzones.nl/english

Signalisation de zone :

 

En France

Nom : Crit’Air

De plus en plus de villes et agglomérations françaises adoptent le système : Paris (sauf péréphérique), Lille, Strasbourg, etc.

Système : vignette à coller sur le pare-brise

Couleur : Verte pour les voitures électriques
Signalisation de zone :

Prix : 4,21 €

Coût de l’amende : minimum 68 € si on n’a pas de vignette (même avec une voiture électrique)

Pour information et pour commander la vignette : https://www.certificat-air.gouv.fr/

Attention : Seul le site officiel peut les délivrer. Certains sites vendent ces certificats, faisant parfois payer inutilement des dizaines d’euros de supplément uniquement pour leur inutile rôle d’intermédiaire !

 

En Allemagne

Il y a plusieurs systèmes :

– Pour les particules fines. Existant depuis plusieurs années et il est très répandu, mais parfois un peu dépassé car il autorise des normes anciennes comme Euro 4 ;

– Pour les oxydes d’azotes. Ce système est nouveau et va bientôt se mettre en place ;

– A cela s’ajoute un système pour avoir des avantages lorsqu’on a une voiture électrique (p.ex. stationnement gratuit)

 

Pour les particules fines :

Nom : Umwelt Zone

Système : vignette à coller sur le pare-brise

Couleur et numéro : Verte avec numéro 4 pour les voitures électriques (c’est la même que pour les diesels Euro 4…)

Signalisation de zone :


Sous le panneau figure les couleurs de pastilles autorisées.
Prix : de nombreux intermédiaires peuvent la vendre, à des prix parfois élevés. En Belgique, le plus facile est de le faire via Touring, soit en boutique pour 14 € (12 € pour les membres), soit sur leur site (ajouter 6 € les frais d’envoi) :
https://www.touring.be/fr/avantages-membres/eco-vignette-en-allemagne
Coût de l’amende : minimum 80 € si on n’a pas de vignette (même avec une voiture électrique)

 

Pour le dioxide d’azote (NO2) :

Ce système n’est pas encore opérationnel mais devrait bientôt l’être. A suivre…

Nom : Blaue Umwelt

Système : vignette à coller sur le pare-brise

Couleur et numéro : Bleue pour les voitures électriques

Signalisation de zone :

 

Avantages pour les voitures électriques :

Nom : E-Plakette

Système : vignette à coller à l’arrière des voitures électriques

Couleur et numéro : Bleue avec un « E »

Prix : 11 €.

Pour se la procurer : se rendre dans une administration communale allemande : https://service.berlin.de/dienstleistung/327517/

 

En Espagne

En Espagne, l’utilisation des vignettes se fait pour l’instant sur base volontaire.

Nom : Distintivo Ambiental

Système : vignette à coller sur le pare-brise

Couleur et numéro : Bleue avec un « 0 » pour les voitures électriques

Information : http://www.dgt.es/es/seguridad-vial/distintivo-ambiental/index.shtml

 

En Autriche

Pour l’instant, seuls les poids lourds sont concernés, à Vienne et sa périphérie, et dans quelques agglomérations de la Basse-Autriche.

Attention : n’oubliez pas la vignette autoroutière…

 

Au Danemark

Les premières zones ont été créées à Copenhague et 3 autres grandes villes.

Pour l’instant, seuls les poids lourds et autocars sont concernés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Ils nous soutiennent

Cociter
Enersol
Espace Pneus
EV-WALLUX
ThePluginCompany
UCB
Wattuned