En 2017 les VE de DriveNow ont parcouru 8 millions de km

10 février 2018 07:02:12

Le service d’autopartage DriveNow fondé en 2011 par BMW et le loueur Sixt dispose d’une flotte de 6.000 véhicules (BMW et MINI) dont 15 % sont électriques. Cette semaine BMW a annoncé le rachat des parts de Sixt en vue d’une fusion avec Car2Go la plateforme similaire développée par Daimler.

 

DiveNow est présent dans 13 villes européennes dont Bruxelles, mais pas encore en France. Dans chacune d’elles le million d’abonnés à la plateforme peut choisir une BMW i3 électrique. Pour l’heure, la flotte n’est que partiellement électrifiée, mais elle l’est à 100 % à Copenhague où les 400 voitures disponibles sont toutes des i3.

 

Contrairement aux services plus classiques de location comme Autolib, DriveNow fonctionne selon le principe du « free floating », les véhicules peuvent être déposés et récupérés n’importe où dans une zone définie. Tout est géré à partir d’une application mobile : géolocalisation et réservation du véhicule, déverrouillage…En 2017, les utilisateurs de DriveNow ont parcouru quelque 8 millions de kilomètres avec des voitures électriques dans les 13 villes où le service est présent, soit l’équivalent de 220 tours de la Terre.

 

Il y a quelques jours, le loueur allemand Sixt qui détenait une participation de 50 % dans DriveNow a révélé avoir vendu ses parts au constructeur bavarois pour un montant de 209 millions d’euros. Selon plusieurs sources bien informées cette opération s’inscrit dans le cadre d’un projet de fusion de DriveNow avec Car2Go la plateforme de carsharing du groupe Daimler. Car2Go est bien plus développée que DriveNow puisque l’entreprise est déjà présente dans 25 grandes villes, en Europe bien sûr mais aussi en Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada) et elle a pris pied en Chine à Chongqing. En 2012 Car2Go s’était implantée à Lyon, mais suite à une plainte du loueur français CarGo, la filiale française de Car2Go a finalement été fermée.

 

Les succès de Drive Now et Car2Go dans l’autopartage ne sont pas une surprise et ils démontrent l’intérêt des grands constructeurs pour les nouvelles mobilités. Pour Peter Schwarzenbauer, l’un des dirigeants de BMW, « DriveNow n’est pas une opportunité de diversification, c’est une activité qui s’inscrit dans la stratégie de croissance du groupe sur le long terme ». De ce point de vue, BMW, qui a fêté son centenaire il y a 2 ans, montre que même les vieilles industries traditionnelles peuvent se montrer suffisamment agiles pour innover y compris dans le domaine naissant de l’économie partagée.

 

Bernard Deboyser

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Ils nous soutiennent

EV-WALLUX
Enersol
Cociter
Espace Pneus
ThePluginCompany
UCB
Wattuned