Réaction d’AMPERes aux informations publiées par Test-Achats

02 décembre 2017 11:12:55
L’association AMPERes  souhaite réagir aux informations diffusées par Test-Achats et relayées par différents médias au sujet de l’autonomie des véhicules électriques.

 .

 

S’il est indéniable que l’autonomie réelle des VE est bien moindre que celle qui résulte des tests effectués selon la norme NEDC, il est très exagéré de prétendre que les acheteurs de ces véhicules sont trompés sur leur autonomie réelle. Dans la toute grande majorité des cas nos membres ont été correctement informés lors de l’achat de leur véhicule. Voici quelques déclarations parmi d’autres recueillies lors d’un rapide sondage :

– « Le vendeur a vérifié le kilométrage que j’avais l’intention de faire par jour, après m’avoir bien rappelé les chiffres réels »

– « BMW m’a montré 4 chiffres pour l’autonomie : ville et hors ville, été et hiver »

– « Quand j’ai acheté ma voiture électrique lors du salon de l’auto, les explications données par les différentes marques étaient chaque fois claires, ils expliquaient bien que l’autonomie varie en fonction des conditions d’utilisation ».

Signalons quand même que quelques membres (une petite minorité) n’ont pas reçu, au moment de leur achat, une information adéquate sur l’autonomie, la cause principale étant l’incompétence ou l’ignorance du vendeur. Il est d’ailleurs facile de vérifier sur des sites internet présentant ces véhicules qu’à côté de l’autonomie théorique du cycle NEDC, l’autonomie réelle est bien communiquée. Ainsi, par exemple, sur la page de la Renault Zoé, un simulateur très complet est proposé pour de multiples conditions (vitesse, moteur, chauffage, température extérieure…).

 

En outre la règle 80-50 que Test-Achats décrit dans son article comme un secret bien gardé est pourtant très bien connue des amateurs de voitures électriques qui prennent un peu la peine de se renseigner : par beau temps et en ville, un style de conduite économique permettra d’obtenir une autonomie d’environ 80 % de celle du cycle NEDC ; par temps hivernal, sur autoroute ou un parcours vallonné et en adoptant une conduite plus agressive, l’autonomie peut descendre à 50 % de la NEDC. Nous estimons donc que l’association de défense des consommateurs enfonce une porte ouverte. Le seul reproche qui pourrait être fait aux constructeurs est de ne pas relayer systématiquement cette information lors d’un achat par des personnes qui n’ont pas pris la peine de s’informer préalablement.
 .
.
La règle du 80-50 expliquée sur le site d’automobile propre (lien dans notre page FAQ)

Nous plaidons bien entendu pour une information adéquate des acheteurs potentiels et notre association y participe par la diffusion de ses lettres d’information, par son site ainsi que les conférences qu’elle organise régulièrement. Les marques doivent toutefois encore faire un effort pour améliorer leur communication et mieux former leurs concessionnaires.

Par ailleurs Test-Achats mentionne dans son article que le cycle NEDC sera progressivement remplacé par un autre cycle plus représentatif des conditions réelles. A l’avenir les consommations officielles annoncées seront donc plus réalistes comme c’est déjà le cas aux Etats Unis.

 

En tant qu’utilisateurs quotidiens, le message important que nous voulons communiquer  est que l’autonomie réelle des véhicules électriques associée à l’extension du réseau des bornes de recharge n’est plus un problème pour la plupart des trajets.
Nous regrettons amèrement le tapage médiatique généré par l’article et la vidéo de Test-Achats (autonomie des voitures électriques : on vous cache la vérité). Il a eu un impact négatif sur l’image du VE et risque de freiner son adoption par une série de personnes.
Malheureusement cet article ne cite pas les multiples avantages « écologiques » de la voiture électrique :
  • pas d’émission de NOx ;
  • peu d’émission de particules fines ;
  • entretiens réduits (pas de consommation d’huile, de filtres, de pièces de rechanges, …) ;
  • possibilité de les recharger avec de l’électricité verte ;
  • peu d’émissions sonores ;
  • meilleur bilan CO2.
C’est particulièrement regrettable alors que le problème de la pollution urbaine est devenu chronique et celui du réchauffement climatique une menace pour l’humanité. L’adoption massive de la motorisation électrique permettrait de contribuer à la résolution de ces problèmes comme nous l’avons expliqué dans notre récent APPEL.

8 réponses à “Réaction d’AMPERes aux informations publiées par Test-Achats”

  1. Aux avantages des VE, il faut ajouter la suppression de la contrainte de fréquenter les pompes à carburant. Sauf pour les très longs trajets, je recharge toujours la nuit à domicile et depuis 4½ ans je n’ai plus visité de pompe à essence.
    La VE est le seul véhicule qui est rechargeable à domicile : quelle facilité !

  2. Une voiture électrique ne se conduit pas comme un véhicule thermique. C’est un fait. Je ne regarde même pas la vidéo de Test achats car je suppose que comme la plupart des journalistes avant eux ils ont conduit pied au plancher, sans anticipation des freinages et donc ont plombé l’autonomie.
    Est-ce de la mauvaise foi de leur part ? Peut-être. Pour la plupart des conducteurs de voitures électriques nous sommes encore au stade de l’expérimentation donc pas facile de transmettre à autrui. Et puis certains ne veulent rien entendre car il leur est inconcevable de devoir lever le pied… pour la planète.
    Une courte vidéo sur l’autonomie de la voiture électrique : https://www.youtube.com/watch?v=sOUgcrRq3xw

  3. Bonsoir à tous et toutes , je crois que c’ est un combat du siècle dernier de savoir si l’ autonomie est exacte ou non .
    ce qui faut savoir ,c’est si la planète peut encore supporter notre émission de gaz carbonique .
    A chacun de faire un effort pour diminuer son empreinte carbone , sans attendre la volonté de nos politiciens .
    N’ oubliez-pas que la première VE a franchir le 100KM/H date de en VE depuis 3 ans e 1899
    Le lobby pétrolier a tout bloqué depuis .
    Je roule en VE depuis 3ans et suis enchanté de cela .

  4. Bonjour, pour être tout à fait complet voici la réponse de Jean-Philippe Ducart (Test-Achats):

    Bonjour,

    Votre mail m’a été transmis et a retenu ma meilleure attention.

    Je ne vais pas rentrer dans un débat d’experts mais je pense que le faux procès que vous prétendez que nous faisons aux voitures électriques, vous le faites surtout à notre organisation.

    Pour vous en convaincre, je vous joins deux extraits de notre communication disponible in extenso sur http://www.testachats.be/action

    « Les tests effectués dans la circulation de tous les jours et en conditions réelles démontrent que l’autonomie de ces véhicules atteint à peine 60 % de l’autonomie « officielle ». Les constructeurs en sont pleinement conscients. Malgré cela, leurs publicités mettent toujours en exergue ces performances impossibles à reproduire.»

    « L’explication ? Les autonomies « officielles » sont calculées sur base d’un test théorique institué par l’Union européenne, le très décrié cycle NEDC. Les essais de Test Achats ont démontré que ces performances étaient tout bonnement impossibles à reproduire en conditions réelles de circulation. C’est-à-dire avec des accélérations dignes de ce nom, des passagers et/ou bagages à bord, en utilisant le chauffage ou la climatisation, les systèmes audio et multimédia. Le même constat doit être fait pour les voitures diesel ou à essence : ce test NEDC qui date des années 1970 est tout simplement désuet et ne permet pas de donner une image proche de la réalité. Heureusement, ce test est remplacé depuis le 1er septembre 2017 par le WLTP pour les véhicules immatriculés après cette date. Ce nouveau test s’approche plus de conditions de conduite réelles, mais demeure malgré tout un test en laboratoire et non sur route. »

    Je ne vois pas où nous divergeons, si ne ce n’est que nous ne défendons pas les mêmes intérêts.

    Je joins également l’article tel que publié dans le numéro de Test Achats magazine de décembre 2017 (annexe) dont l’extrait suivant est éloquent :

    « Des conditions de test très différentes On recadre le propos. L’argument des constructeurs est que les autonomies « officielles » sont calculées sur la base du cycle de conduite NEDC défini par l’Europe. Il s’agit d’un scénario constitué d’accélérations (si l’on peut dire puisque le 0 à 50km/h est atteint en… 26 secondes !), de décélérations et de paliers à vitesse constante réalisé non sur route mais sur des bancs à rouleaux. A bord du véhicule, pas de passagers, pas de bagages. Pas d’usage non plus de la climatisation, des phares, des essuie-glace, des systèmes audio ou multimédia. Quant à la température extérieure, elle peut varier entre 20 et 30 degrés. »

    Une simple lecture de ceux-ci démontrent que nous pointons, comme vous, les bonnes explications et que le résultat traduit tel quel, sans nuances, dans la publicité, induit de fait le consommateur en erreur. J’espère que je ne dois pas vous rappeler notre combat dans le Dieselgate mais aussi en termes de lobbying pour faire adopter un protocole de test d’émissions conforme à la réalité, combat qui ne date pas d’hier. Nous ne sommes pas suspects d’un quelconque procès ou charge contre les voitures électriques. Ce serait un autre débat.

    Recevez nos salutations cordiales.

    J-Ph. DUCART

    Manager Public Affairs & Media Relations / Spokesperson

  5. …et notre nouvelle réponse:

    Bonjour Mr Ducart,

    Je vous écrit suite aux échanges entre l’ASBL AMPERes et Test-Achats. Sachez tout d’abord que je vous contacte en tant que membre de Test-Achats depuis près de 20 ans mais aussi membre fondateur de l’ASBL et conducteur quotidien de Renault ZOE 22 kWh (100 à 170 km d’autonomie réelle).

    Je viens encore à l’instant de regarder avec attention votre vidéo youtube « voitures électriques, on vous cache la vérité » ainsi que l’article phare de mon magasine test-achats n° 625 « Autonomie des voitures électriques : on vous cache la vérité ».

    SUR LE FOND vous réclamez à juste titre la disparition des autonomies mesurées en cycle NEDC des publicités constructeurs pour les remplacer par celles mesurées par le nouveau cycle WLTP.

    Remarquez néanmoins que, contrairement à ce que dit votre article, les chiffres que vous avez mesurés sont connus, très bien diffusés dans la sphère des utilisateurs du VE et dans l’ensemble bien relayés par les concessionnaires suite à une enquête chez nos membres. Cela ne devrait donc pas constituer une surprise pour un acheteur qui prend un minimum la peine de se renseigner.

    https://www.youtube.com/watch?v=EMY-yEh1mqo (règle du 80–50 par automobile propre)

    Pour prendre un autre exemple, Renault indique très clairement les autonomies réelles sur son site internet via un simulateur très complet dont les résultats nous semblent cohérents.

    https://fr.renault.be/vehicules/vehicules-electriques/zoe/autonomie.html

    SUR LA FORME vous avez, à mon sens, commis l’erreur de placer cet article à la une de votre magazine avec un titre tapageur que la presse s’est fait un plaisir de diffuser à grand fracas. C’est particulièrement inapproprié, de surcroit juste à la sortie de la COP23. Comme le dit la FEBIAC (avec qui nous partageons pourtant rarement les positions ces derniers temps) vous risquez de renvoyer inutilement vers le thermique les potentiels intéressés.

    D’autant plus que dans votre article et votre vidéo vous commettez plusieurs approximations :

    – Vous n’interrogez pas les possesseurs des 3 voitures testées en vous focalisant sur un conducteur de Tesla avec une autonomie plus élevée. Notre ASBL aurait pu vous fournir des dizaines de témoignages de personnes pleinement satisfaites des autonomies de la Renault ZOE ou de la Nissan LEAF. Or ici vos lecteurs risquent de conclure qu’un modèle ayant une autonomie réelle « acceptable » est hors de leur budget et qu’ils doivent se tourner vers le thermique.

    – Fin de la vidéo, vous réclamez encore un renforcement des performances des batteries. Il n’est pas adéquat de diffuser cette information pour plusieurs raisons :

    Premièrement, les autonomies actuelles permettent déjà de remplacer la plupart des deuxièmes voitures des ménages (c’est ce que nous avons fait) voire également la première.

    Deuxièmement, en matière de mobilité électrique il ne faut surtout pas sur-dimensionner sa batterie mais la calquer sur ses besoins afin de ne pas payer pour une capacité inutilisée, alourdir inutilement le véhicule et mettre une pression sur les ressources métalliques limitées (Lithium, Cobalt,…). Il est bien plus judicieux et durable d’avoir une mobilité électrique globale avec de petites batteries et un réseau de charge développé et rapide que l’inverse.

    Notez aussi qu’en matière de mobilité routière il est illusoire de penser qu’avec la raréfaction du pétrole et des ressources nous allons tous pouvoir garder une liberté totale et sans aucunes limites. Dans tous les domaines (eau, chauffage, électricité, alimentation, mobilité,…), l’illusion de l’abondance empêche la consommation avec parcimonie. Avoir une autonomie réduite et des impératifs de recharge permet de s’interroger sur la pertinence d’un trajet avant de prendre le volant (habitude de mobilité responsable). Notre ménage l’expérimente fréquemment avec notre Renault ZOE 22 kWh (autonomie moitié moindre que celle que vous avez testée) sans que cela ne soit contraignant de manière excessive.

    De plus en plus d’analystes voient la motorisation électrique supplanter la motorisation thermique à moyen terme et les décisions politiques vont dans ce sens. En tant que lecteur assidu de test-achats je m’étonne de ne pas encore avoir lu un seul article qui apporterait aux consommateurs/potentiels acheteurs les VRAIES réponses aux questions de fond concernant la voiture électrique :

    – interroger les possesseurs de véhicules bon marché courants (batteries de 20 à 30 kWh);

    – une vraie étude de rentabilité sur 10 ans en fonction des km parcourus ;

    – un bilan environnemental (NOx, particules fines, bruit, CO2, déchets,…);

    – des chiffres de consommation d’énergie (si possible locale et renouvelable) à comparer avec ceux des thermiques.

    Toutes ces infos sont disponibles sur notre site internet http://www.amperes.be. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de témoignages ou d’un quelconque autre renseignement.

    Bien cordialement

  6. Organisateur depuis 1979 des « Journées du Soleil » de conscientisation au problème du changement climatique et membre d’une association de promotion des vénicules électriques (ASBE), PARCE QU’ILS SONT UN MOINDRE MAL ET A UTILISER AVEC MODERATION, surtout en ville, j’ai moi aussi été choqué à l’époque par les calculs de boutiquiers mesquins que faisaient Test Achat sur la rentabilité des capteurs solaires, en incitant ses consommateurs à ne voir QUE LEUR PORTEFEUILLE, et jamais les enjeux écologiques qu’il y a la derrière.
    Comme il est rappelé ci-dessus:
    Malheureusement cet article ne cite pas les multiples avantages « écologiques » de la voiture électrique :
    pas d’émission de NOx ;
    peu d’émission de particules fines ;
    entretiens réduits (pas de consommation d’huile, de filtres, de pièces de rechanges, longévité du moteur …) ;
    possibilité de les recharger avec de l’électricité verte ;
    peu d’émissions sonores ;
    Il serait grand temps que Test Achat sorte de sa mesquinerie boutiquière et puisse inciter ses consommateurs à une vision ecologique un peu plus large et soutenir les grands enjeux de notre siècle.

    Jean Philippe Cornélis
    Ancien coordinateur des « Journées du Soleil » et toujours actif dans la transition énergétique

  7. J’ai écrit un article vers la presse en disant qu’une voiture thermique coûtait plus cher sur la longueur D’une part les entretiens et d’autre part l’énergie car j’utilise souvent des bornes gratuites et à la maison la borne est considérée comme un secours et c’est celle-là qui me coûte (2 ou 3 fois par mois)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Vous acceptez de recevoir nos dernières informations par mail.

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact.

Ils nous soutiennent

Cociter
Enersol
Espace Pneus
EV-WALLUX
Roulezecolo.com
ThePluginCompany
UCB
Wattuned