La bataille des camions électriques est lancée !

18 novembre 2017 11:11:08

En annonçant le 16 novembre dernier à Los Angeles le lancement de son semi-remorque TESLA, Elon Musk s’est attaqué à du lourd. Non seulement en termes de poids (charge utile de 32 tonnes), mais surtout en termes d’impact carbone : le secteur du transport représente à lui seul 20 à 25% de nos émissions globales de CO2 dont presque les deux tiers peuvent être attribués aux marchandises. Avec des consommations moyennes de 35 à 50 litres aux 100 km, un poids lourd émet entre 600 et 1000 g CO2/km.

 

 

Pour avoir été postposé à plusieurs reprises, l’événement était attendu de longue date. Mais Elon Musk n’a pas déçu l’assemblée : c’est un véritable show médiatique qui a levé le voile sur les performances impressionnantes du nouveau semi-remorque TESLA. Jugez par vous-même :

  • autonomie : 800 km à charge maximale (80% des trajets sont inférieurs à 400 km aux USA);          
  • temps de charge : 30 min, grâce à un réseau de superchargeurs plus puissants (350 kW) que les chargeurs actuels;
  • accélération (tracteur sans remorque): 0-100 km/h en 5 secondes;
  • vitesse : 100 km/h.
  • l’inévitable autopilot permettra de réduire les distances en constituant des trains routiers aussi appelés “platooning”.

 

La cabine du Tesla Semi (source : Tesla)

 

Avec son « semi » aux lignes épurées, Elon Musk prétend réduire de 20% le prix au km. Le lancement de la production n’est toutefois pas prévu avant 2019 et il faudra débourser 5000 $ pour que la réservation d’un semi Tesla soit effective. Les chaînes de distribution Loblaw et Walmart ont déjà marqué leur intérêt en passant commande pour plusieurs dizaines de ces poids-lourds.

 

Mitsubishi (groupe Daimler), Volkswagen, et quelques autres fabricants travaillent aussi au développement de semi-remorques 100% électriques. Au Salon de l’Auto de Tokyo, Daimler a créé la surprise en dévoilant son véhicule : le E-Fuso Vision One, présenté comme le premier véhicule poids lourd électrique, alors que tous les visiteurs attendaient Tesla en pôle position.

 

 

Il s’agit d’un camion de 23 tonnes à vide et d’une autonomie de 350 kilomètres. Selon Daimler, ce camion électrique sera capable de transporter une charge utile de 11 tonnes, soit à peine deux tonnes de moins qu’un camion au diesel d’un volume équivalent. Même si le E-Fuso Vision One a quelque part volé la vedette à Tesla, le constructeur a toutefois affirmé que la production ne démarrera que dans 4 ans, et qu’il lui faudrait encore quelques années pour mettre au point un camion électrique adapté à un transport long-courrier.

 

Et comme pour s’affirmer davantage sur le créneau du camion électrique, Daimler vient de présenter le Saf-T-Liner C2 Electric Bus « Jouley », un bus scolaire électrique alimenté par une batterie de 160 kWh permettant une autonomie de 160 km. Le bus pourra transporter 81 enfants.

 

Bruno Claessens

 

Source et liens utiles:

http://www.automobile-propre.com/breves/tesla-semi-walmart-loblaws-passent-commande/

http://www.voitureelectrique.net/daimler-efusovision1-poids-lourd-electrique-7121

http://www.lalibre.be/economie/auto/tesla-devoile-son-semi-remorque-electrique-aux-lignes-futuristes-5a0e7f2fcd70fa5a064542ff

Rapport Benelux 2016 transport de marchandises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Vous acceptez de recevoir nos dernières informations par mail.

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact.

Ils nous soutiennent

Cociter
Enersol
Espace Pneus
EV-WALLUX
Roulezecolo.com
ThePluginCompany
UCB
Wattuned