Climat : ce que vous mangez aurait plus d’impact que vos habitudes de mobilité !

02 novembre 2017 09:11:14

 

Notre alimentation fait parfois le tour du monde avant d’atterrir dans notre assiette avec un impact désastreux pour l’environnement. Il est grand temps que cela cesse et il ne tient qu’à vous de le faire comprendre à la grande distribution en modifiant vos habitudes de consommation. Ces dernières années les solutions pour y parvenir sans trop de contraintes se multiplient et les bénéfices sont multiples :

  • mangez des produits de saison
  • favorisez les circuits courts en choisissant des produits de l’agriculture locale et des producteurs locaux (les mangues, maracujas et autres fruits de la passion sont à éviter)
  • faites l’expérience d’un « panier bio » si la possibilité existe dans votre quartier
  • optez pour une épicerie qui propose des produits en vrac et apportez vos propres contenants; vous diminuerez ainsi vos déchets de manière significative
  • la qualité de votre alimentation n’en sera que meilleure (produits plus frais avec moins de produits chimiques)
  • les moyens de production correspondants sont en général plus respectueux de l’environnement (moins d’engrais, de pesticides, d’utilisation de grosses machines)
  • optez occasionnellement pour un repas végétarien ou végan,  et réduisez ainsi considérablement l’empreinte carbone de votre assiette (l’élevage intensif de boeuf a un impact très destructeur sur l’environnement)
  • vous retrouverez la convivialité d’un contact direct avec le producteur qui vous conseillera bien mieux qu’un distributeur
  • vous ressentirez l’incomparable satisfaction d’agir pour une agriculture durable et surtout contre la mondialisation sauvage (comme tous ces citoyens dans le film « Demain »)

Si ce n’est pas encore le cas, qu’attendez-vous pour agir et faire passer le message ?

 

Sources et liens intéressants :

Paris-Match : huit nouvelles tendances alimentaires en Belgique et plein de liens intéressants pour agir

Booster votre alimentation et les producteurs locaux avec « la ruche qui dit oui »

Exemple d’épicerie bio sans déchet : Ekivrac

www.tomate-cerise.be : Calendrier des fruits et légumes de saison en Belgique

L’élevage, une catastrophe écologique ?

 

Une réponse à “Climat : ce que vous mangez aurait plus d’impact que vos habitudes de mobilité !”

  1. Et en cultivant son potager, la distance descend à 0 km entre le lieu de production et le lieu de consommation.
    Surtout quand on récolte les graines soi-même…
    Reste l’électricité (100% verte locale, bien sûr) pour la conservation au réfrigérateur et au congélateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Vous acceptez de recevoir nos dernières informations par mail.

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact.

Ils nous soutiennent

Cociter
Enersol
Espace Pneus
EV-WALLUX
Roulezecolo.com
ThePluginCompany
UCB
Wattuned