En 2030 les VE pollueraient moitié moins même alimentés en électricité grise

02 novembre 2017 10:11:39

Des chercheurs belges de la VUB faisant partie de l’expérimenté et reconnu groupe MOBI (Mobility, Logistics and Automotive Technology Research Centre) ont réalisé une étude relative à l’empreinte carbone des véhicules électriques sur leur cycle de vie complet LCA (Life Cycle Assessment) incluant la production (depuis l’extraction) et le recyclage des batteries.

 

Dans leur intéressante publication ils commencent par s’interroger sur les origines de l’énorme disparité de résultats observés dans la littérature, amenant à des conclusions et des interprétations parfois erronées dont se servent à foison les détracteurs du VE. Ils énumèrent les raisons suivantes :

  • différences significatives dans les valeurs de mix énergétiques pris en compte dans les calculs (compte pour 70% des émissions)
  • pour les comparaisons : utilisation du cycle NEDC ou des émissions d’échappement réelles mesurées (peut faire varier le résultat de 40%)
  • l’estimation de la durée de vie d’un même véhicule n’est pas identique d’une étude à l’autre
  • idem pour la durée de vie des différentes batteries testées
  • les chiffres d’impact carbone de la production des batteries peuvent varier d’un facteur 10 d’une étude à l’autre
  • certaines études utilisent des chiffres obsolètes

 

En affinant toutes ces variables les conclusions de leur travail minutieux sont donc très intéressantes :

  • les VE ont un impact significativement plus bas sur les changements climatiques et la qualité de l’air que leurs homologues thermiques
  • les écarts de bilan carbone VE/thermique sont nettement plus à l’avantage du VE que ce que l’on a pu lire dans toute une série d’autres études
  • comme vous pouvez le voir ci-dessous le VE aurait un bilan favorable même si il est alimenté en électricité grise voire noire (charbon !) comme c’est majoritairement le cas en Pologne (83% de l’électricité produite)

 

Gains en emissions de CO2 du puits à la roue pour des VE alimentés par différents mix électriques européens comparés au Diesel. WTT = Well To Tank (du « puits » d’énergie jusqu’à son stockage), TTW = Tank To Wheel (du stockage à la roue), Powertrain = partie mécanique, Glider = voiture sans la mécanique et la batterie

 

Là où ça devient vraiment intéressant c’est qu’ils ont émis également des projections jusque 2050 sur la future décarbonatation des sources de production d’énergie en Europe.

Empreinte carbone du mix énergétique des différents pays européens en 2015 et évolution extrapolée pour le mix européen moyen en 2020, 2030 et 2050.

 

Dès lors le bilan carbone du VE (production et utilisation) va encore s’améliorer de manière significative grâce à :

  • la décarbonatation progressive du mix énergétique européen
  • l’allègement attendu (batteries et véhicule)
  • l’utilisation de matériaux moins polluants (batteries et véhicule)
  • l’application des économies d’échelle lors de la fabrication des batteries
  • l’utilisation de matières premières recyclées pour la production
  • l’adoption de solution pour une seconde vie des batteries (ex: stockage énergie renouvelable)
  • la mise en place du système V2G (Vehicle to Grid), qui permettra, à grande échelle, de lisser les pics de consommation d’électricité

 

Emissions de CO2 du puits à la roue pour des VE alimentés par de l’électricité issue de différentes sources de la plus sale (charbon) à la plus propre (vent) ainsi que par le mix moyen européen de 2015 et ceux extrapolés pour 2020, 2030 et 2050. WTT = Well To Tank (du « puits » d’énergie jusqu’à son stockage), TTW = Tank To Wheel (du stockage à la roue), Powertrain = partie mécanique, Glider = voiture sans la mécanique et la batterie

 

On ne peut que se réjouir qu’enfin une étude complète et sérieuse soit publiée sur le sujet et mette en lumière les raisons des écarts de résultats observés dans toutes les autres. Espérons qu’elle puisse servir de référence pour inciter à l’adoption de méthodologies uniformisées pour le futur. Car comment prendre les bonnes décisions pour le climat en l’absence de chiffres fiables ?

 

Sources et liens intéressants :

www.consoglobe.com: autres études qui arrivent aux mêmes conclusions

www.novethic.fr Lien vers l’article de presse

lien vers l’étude de la Vrije Universiteit de Bruxelles

Publications du MOBI

Argumentation similaire aux USA

 

Une réponse à “En 2030 les VE pollueraient moitié moins même alimentés en électricité grise”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Ils nous soutiennent

Cociter
Enersol
Espace Pneus
EV-WALLUX
ThePluginCompany
UCB
Wattuned